logo

Les faux-pas à éviter lors de l’utilisation des sanibroyeurs

Le sanibroyeur est un appareil domestique. Il permet de transformer en liquide l’eau chargée provenant des toilettes, des lavabos, de l’évier, de la machine à laver, de la douche et bien d’autres équipements électroménagers. Dans la plupart des cas, ce sont dans les WC qu’il se trouve. Il a besoin d’un entretien pour le maintenir en bon état.

Jeter tout est n’importe quoi dans les toilettes

Il faut savoir qu’avec un sanibroyeur le broyage des éléments dans la cuvette est assuré par le moteur à râpes ou à lames. C’est pour cela qu’il ne faut pas jeter n’importe quoi dans les toilettes, la machine sera endommagée.

Les papiers toilette très épais, les serviettes hygiéniques, les couches et les lingettes ne doivent en aucun cas être jetés dans les toilettes. En fait, les substances épaisses ou même solides bouchent l’activité qui permet l’évacuation.

Utiliser des produits nocifs pour le nettoyage

Il faut savoir que le broyeur intégré du sanibroyeur est fragile. Il est donc nécessaire de faire attention à ce que l’on verse dans la cuvette. En effet, les produits d’entretien inadaptés peuvent entraver le mécanisme, voire endommager l’appareil.

De ce fait, il est essentiel de lire la notice du produit de nettoyage. Les produits naturels comme le vinaigre et le bicarbonate de soude sont conseillés pour le détartrage, ils sont efficaces pour cette tâche.

Souvenez-vous de débrancher votre machine avant d’effectuer le lavage pour éviter la remise en marche lors du processus. Ce nettoyage devrait avoir lieu chaque semaine pour éviter les engorgements. De plus, il permet de maintenir vos WC en bon état de marche en nettoyant la canalisation.

Laisser de côté le calcaire

Les produits peuvent s’entasser dans le système de broyage au fil des jours, notamment le calcaire. Par conséquent, il nuit au fonctionnement du mécanisme et finit par boucher le système s’il s’accumule.

En plus du produit naturel que vous utilisez, optez pour un produit anti-calcaire spécialisé dans le domaine. C’est plus économique vu que vous n’aurez pas à dépanner vos WC à cause d’un entretien incorrect de votre part.

Relier le dispositif aux grandes canalisations d’eaux de pluie

Il est impératif de savoir que le sanibroyeur ne s’adapte que sur des réseaux d’évacuation à pente minime et à faible diamètre, compris entre 22 et 32 mm. C’est pourquoi il ne s’accorde pas avec la gouttière d’eaux pluviales qui nécessite un canal à grand diamètre, à raison de 100 mm.

Afin d’éviter toute sorte de désagréments comme la stagnation d’eau, la pente de canalisation du sanibroyeur doit être descendante. L’appareil ne doit être relié qu’à la fosse septique de la maison. Le sanibroyeur et la fosse devront ensuite être rattachés à l’égout pour assurer l’évacuation des déchets et également le bon manœuvre de l’appareil.

Adopter le mauvais appareil

Certains dispositifs fonctionnent avec un broyeur à lames. Chaque fois que le mécanisme est déclenché, ils émettent des bruits gênants. Cela pourrait déranger vos voisins.

Optez donc pour un appareil à prix légèrement plus élevé que les autres, à savoir les broyeurs qui fonctionnent par aspiration. Vérifiez-le au moment où vous décidez une installation. Il est muni de patins vibratoires et de plaques d’isolation intégrées. 

Share :